L’histoire de la Grande Russie, de l’Union Soviétique et aujourd’hui de la Russie de Poutine est intimement liée à ses stocks d’or. Les dirigeants russes ont une véritable passion pour le métal jaune utilisé comme une arme économique pour attaquer ou se défendre. Quand on regarde l’évolution du stock d’or de Russie depuis 5 ans, on peut affirmer que Poutine s’est préparé aux sanctions économiques et financières des pays occidentaux prises après l’attaque de l’Ukraine.

L’or en Russie : pour garantir la monnaie, faire la guerre et survivre !

A la fin du XIXème siècle, les Tsars ont compris que l’or allait leur permettre de garantir leur monnaie. Ils accumulent et leur stock atteint jusqu’à 1400 tonnes. Une fortune qui servira de caution pour emprunter et s’équiper à l’aube de la première guerre mondiale. 

stock d'or russe
Rare photo des réserves d'or russes

Faire vivre l’union soviétique naissante

En 1917, changement de régime, Lénine arrive au pouvoir. La réserve d’or va changer d’usage :elle servira à faire vivre le pays. En moins de 10 ans, le stock va fondre comme la neige au soleil de Léningrad. C’est en effet dans cette ville (Saint-Pétersbourg aujourd’hui) que se trouve la réserve de la Monnaie russe. Quand Staline arrive au pouvoir, il ne reste que 150 tonnes dans les coffres.

Staline : le recordman du stock d’or

Dès sa prise du Kremlin, Staline décide que l’Union Soviétique doit reconstituer son trésor de guerre pour accompagner l’industrialisation du pays. Résultat, à sa mort en 1953, le stock d’or soviétique est de 2500 tonnes.

40 ans pour dilapider le trésor russe

Moins de 10 ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, l’Union Soviétique épuisée par le conflit et le régime stalinien doit se reconstruire. Les dirigeants suivants se serviront largement des barres de 12 kilos entreposées dans les sous-sols de la Monnaie de l’URSS. Dernier avant Poutine, Boris Eltsine : englué dans la crise économique, il laissera en 1998 seulement 450 tonnes d’or, l’équivalent de 4 milliards de dollars

Les pièces d’or pour améliorer les finances du pays

C’est tout sauf anecdotique. Pour soutenir leur monnaie, le Rouble, les Soviétiques ont frappé des pièces d’or à plusieurs moments clés de leur histoire. On cite souvent une pièce emblématique : le Chervonetz de 10 roubles. Il est tout d’abord frappé en 1923, mais surtout entre 1975 et 1982 avec une logique de pièce d’investissement. Les autorités s’en servent tout d’abord pour faire rentrer des devises. Le Chervonetz est vendu uniquement aux étrangers. Quelques années plus tard, sa commercialisation est ouverte aux Russes (Soviétiques). La pièce est à cours légal et surtout exonérée de TVA. L’incitation à l’acquisition est forte. Le principe est simple. Les dirigeants soviétiques souhaitent par le biais de ces pièces stocker l’or du pays chez les citoyens.

Chervonetz rouble en or
Pièce de 10 roubles en or - AuCOFFRE.com

Par exemple, pour le seul millésime de 1975, 250 000 pièces ont été frappées, soit plus de 2 tonnes d’or disséminées chez l’habitant. En 2001, la banque de Russie décide que le Chervonetz a définitivement cours légal dans tout le pays.

Poutine : reconstitution stratégique du stock d’or de la Russie

En 20 ans, Vladimir Poutine a fait passer la valeur de l’or russe de 4 milliards de dollars au départ d’Eltsine à 130 milliards de dollars cette année. En tonnes, les acquisitions de lingots ont permis de reconstituer la réserve en passant de 450 en 1998 à 2200 tonnes en 2022. Le record de Staline n’est pas battu mais on s’en approche.

Réserve d'or Banque Centrale Russe de 1999-2020 (en Tonnes)
Reserve d'or russe 1999-2020 en tonnes - ©GoldHub, World Gold Council

2018 : l’or pour réduire la dépendance au dollar

La stratégie de dédollarisation est clairement lancée en 2018. En deux ans, Poutine fait l’acquisition de 400 tonnes d’or. Il profite alors d’un prix assez attractif, juste avant le début de la pandémie COVID19 qui provoquera une forte hausse du prix de l’once. Financièrement, c’est une très bonne opération. En effet, même si la Russie réduit fortement ses achats à partir de 2020, la valeur de son stock, par effet de cours, augmente de 20 milliards de dollars entre 2020 et 2022 !

Vente des bons du Trésor américain

S’il était nécessaire de prouver l’existence d’une stratégie de dédollarisation, il faut regarder dans le détail l’état de la réserve monétaire russe. Pendant qu’il achète de l’or, Poutine se débarrasse de ses dollars américains. Si bien qu’à la fin du mois de décembre 2021, la Réserve russe est constituée essentiellement d’euros (monnaie de vente des hydrocarbures), d’or et enfin de dollars. La valeur du stock d’or est plus élevée que celle des dollars.

Une stratégie de contournement de la finance mondiale ?

La passion des dirigeants russes pour l’or, mais aussi pour les cryptomonnaies, nous montre que l’objectif est bien de se passer du système bancaire et financier planétaire. Reste à savoir si cela sera suffisant. On a vu que les banques centrales européennes ont décidé de geler les avoirs russes qu’elles détiennent. Autre sanction, considérée comme une arme économique ultime, le retrait du système Swift des banques russes. Aujourd’hui, on ne peut plus échanger d’argent avec une banque de ce pays. C’est bien tout le commerce qui sera impacté. 

Menace sur l’énergie et certaines matières premières ?

Reste à savoir si Poutine, en réponse, va fermer le robinet de gaz qui permet aux industries européennes de fonctionner et aux ménages de se chauffer. Avec une plus ou moins grande dépendance, l’Allemagne l’est fortement quand le nucléaire français permet d’avoir une certaine autonomie énergétique.

Enfin, il ne faut pas négliger le palladium dont la Russie est un gros producteur (40 %). Il est utilisé par l’industrie automobile, déjà mise en difficulté par la pénurie mondiale de composants électroniques.

La guerre économique ne fait que commencer.

Pour aller plus loin

Fort Knox est-elle la plus grande réserve d'or au monde ?

Dans le premier épisode de notre émission 31.1 grammes, découvrez les plus grandes réserves d'or au monde - dont celles de Russie.

Découvrez notre chaîne YouTube